29 novembre 2012

Rimes nostalgiques

Les mots se font la mallene jonglent plus comme des ballesc'était facile l'enfancela poésie de l'innocence Les notes au pianojustes ou faussescela n'avait pas d'importanceon se sentait en confiance La nostalgie avait un nom plutôt douxles larmes seules de sel avaient goûtmais on les colmatait en silenceentre deux devoirs de philo ou de science...   Érica C 26.11.12
Posté par ericaC à 16:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 novembre 2012

Je voudrais un poème

Je voudrais un poème... Crois-tu qu'il suffisede claquer dans tes doigtspour le faire apparaître ? Pas assez de toiPour y croirePas assez de te voir Ma mémoire s'ankylosecomme si je n'avaisrien vécu hormis quelques instantsmaintenant révolus   26.11.12 E
Posté par ericaC à 16:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 novembre 2012

à vau-l'eau

Ce n'est plus d'amour dont je parle n'ose plus, ne veux plus   Reste rien   mais alors je ne suis   qu'un moulin de paroles vides et dénuées de sens   tandis qu'à vau-l'eau va ma vie parfaitement inutile     Érica C  
Posté par ericaC à 15:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 novembre 2012

Mille et deux nuits

Mille et deux nuits Mille et trois... et ainsi de suite à attendre un miracle la venue de je ne sais quel signe   Mais rien ne vient qu'un peu de charbon de bois ou de mine de plomb au bout de mes doigts   trace de l'ancien feu cendres de ma vie qui se consume mèche à mèche     si   loin   de     Lui
Posté par ericaC à 15:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 novembre 2012

CITATION : PAUL VALÉRY : gastéropode

"La sortie du gastéropode de sa coquille, chose très émouvante. Cette entrée si prudente dans le monde, toute progressive et développant peu à peu les forces et les sensibilités tactiles et visuelles, avec des essais et des rétractions. Ce membre unique que produit l'animal, et qui est à la fois acte et substance, sensibilité et mobilité si étroitement jointes, et forme aussi. Pour la nature vivante, forme, substance, action passent l'une dans l'autre." (...) Paul Valéry, "Bios", dans Cahiers II, Bibliothèque de la Pléiade, p.... [Lire la suite]
Posté par ericaC à 22:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 novembre 2012

CITATION : PAUL VALERY : liberté

Je propose une autre recherche : étudier les variations de la liberté individuelle, depuis X années. (..) L’homme moderne est l’esclave de la modernité : il n’est point de progrès qui ne tourne à sa plus complète servitude. Le confort nous enchaîne. La liberté de la presse et les moyens trop puissants dont elle dispose nous assassinent de clameurs imprimées, nous percent de nouvelles à sensations. La publicité, un des plus grands maux de ce temps, insulte nos regards, falsifie toutes les épithètes, gâte les paysages,... [Lire la suite]

16 octobre 2012

Pour saluer Bachelard... de la philatélie à la poésie

Je voudrais fêter aujourd'hui, à ma manière, le cinquantième anniversaire de la mort de Gaston Bachelard survenue à Paris, le 16 octobre 1962. De la philatélie... Mon père, qui a fait toute sa carrière dans les PTT, dont plusieurs années au service de la philatélie, me disait, il y a à peine quelques jours, que Bachelard avait travaillé aux Postes et Télégraphes  lorsqu'il était jeune avant de devenir le philosophe que l'on sait (1). Peut-être existe-t-il un timbre sur lui ?  Fort possible en effet. Je regardai sur Google... [Lire la suite]
02 octobre 2012

L'ARAIGNÉE VUE PAR JEANNINE DION-GUÉRIN

PHOTO © MICHEL COUSIN, septembre 2012 *** L'araignée que crucifieSon destin d'araignée Tricote assidûment le filetde son prochain piège Avant de s'engluerDans les méandresDu sommeil ***   (Extrait de : Jeannine Dion-Guérin, Les sabots de bois vert, Editinter, 2010, p. 88)  
Posté par ericaC à 18:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
25 septembre 2012

CITATION : SAINT AUGUSTIN : JANUS ET TERMINUS

Hier, je parlais de la gare du nord, mon terminus... Ce matin, le service marchait encore très mal en raison d'un train en panne sur la ligne... je n'étais pas prête d'y arriver au terminus ! J'ai eu le temps de lire. Or, le livre que j'avais emporté avec moi aujourd'hui était La Cité de Dieu de Saint Augustin... je tombais précisément "par hasard" sur le chapitre où il parle des rapports de Janus avec Terminus. Moi qui avais mis jadis L'Almanach d'Eric sous le signe de Janus, j'aimerais citer ici ce passage particulièrement éclairant... [Lire la suite]
Posté par ericaC à 10:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
24 septembre 2012

POESIE - HENRY BAUCHAU - GARE DU NORD

Ce matin, je prenais le train vers la gare du nord comme tous les matins, lisant des poèmes d'Henry Bauchau et à l'instant précis où l'on entrait en gare, par une coïncidence assez extraordinaire, je tombai sur celui-ci :   GARE DU NORD Quand la gare du Nord était noire sur ses vitrages enfumés je fus traqué je fus coursé par le kangourou blanc des névroses avec sa longue cuillère athée   (Henry Bauchau, Poésie complète, Actes Sud, 2009, p. 365)            
Posté par ericaC à 12:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,