04 mai 2014

EXTRAIT DE L'ALMANACH D'ÉRIC : 4 mai : Éric Mazel (pseud. Kheops)

  Éric Mazel (Marseille, 4.05.1966)* DJ français.   Salon du livre 22 mars 2014. Des milliers de mordus agglutinés à tous les stands et dans les passages démentent l'annonce alarmiste de la « mort du livre papier »(1). Les livres sont partout et l'on ne peut évidemment tous les regarder. De temps en temps, je m'arrête à un stand et regarde, attendant qu'un livre me fasse signe, selon mon habitude. Parmi eux, La Bête du Gévaudan, dont un des deux auteurs est Éric Mazel... La Bête du... [Lire la suite]
Posté par ericaC à 00:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

01 mai 2014

citation : Khalil Gibran

"Al-Mitra reprit la parole. Elle demanda : Maître, que dire du mariage ? Il répondit : Ensemble êtes-vous nés et ensemble resterez-vous pour toujours. Quand les blanches ailes de la mort éparpilleront vos jours, vous serez ensemble. Oui, vous serez ensemble dans la mémoire silencieuse de Dieu. Mais qu'il y ait des espaces dans votre entente. Que les vents des cieux puissent danser entre vous." Khalil Gibran, Le Prophète, (trad. Anne Wade Minkowski, Gallimard, Folio)        
Posté par ericaC à 00:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
09 avril 2014

Un papillon nommé Robert...

"Ce que la chenille appelle la fin du monde, le sage l'appelle le papillon." "What the caterpillar calls  The end of the world,  The Master calls  The butterfly." Richard Bach (Illusions ou Les aventures d'un Messie récalcitrant) http://lesouffledesmots.wordpress.com/   Robert-le-Diable (Polygonia c-album f. hutchinsoni) de la génération estivale à Hamm, Allemagne. Source Wikipédia Polygonia c-album a été nommé par Carl von Linné en 1758. Le Robert-le-Diable est aussi appelé Gamma ou... [Lire la suite]
09 avril 2014

"Robert, toi que j’aime"

Robert, toi que j’aime et qui reçus ma foi, tu vois mon effroi ! Grâce, grâce pour toi-même, et grâce pour moi !  Grâce pour toi ! Quoi ? ton coeur, se dégage des serments les plus doux ? Tu me rendis hommage, je suis à tes genoux, à tes genoux! Grâce, grâce pour toi-même, et grâce pour moi !  Grâce pour toi ! Ô mon bien, mon bien suprême, toi que j’aime, tu vois mon effroi! Grâce, grâce pour toi-même, et grâce pour moi !  Grâce pour toi !   "Robert, toi que j’aime"  : air d'Isabella, extrait... [Lire la suite]
06 avril 2014

Jean Sénac, «Chant de Robert»

L'odeur ouvre le frontmet dans la main une rumeur anciennela simple odeur longtemps retenue de la laineet la tranquille ampoule où brûle le limon L'oreille ouvre le tempsquel genêt bouge alors dans le coeur quelle pierrefrappe la jambe quel printempsremet au centre la misère La bouche ouvre la nuitlibère un vieux galion sous la dure falaiseune fille s'endort le bruitdes mers inachevées la conduit la protège Le coeur ouvre l'étuioù rêvait le poète à ses futures frondespareil au grave enfant que la mort dévergondesourd à ses animaux... [Lire la suite]

06 avril 2014

Puccini - Madame Butterfly, "Un bel dì, vedremo" par Renée Fleming

Renée Fleming - "Un bel di, vedremo" extr. de l'opéra Madame Butterfly de G. Puccini, acte II Un bel dì, vedremo   Levarsi un fil di fumo    Sull'estremo confin del mare  E poi la nave appare   E poi la nave è bianca.   Entra nel porto, romba il suo saluto. Vedi? È venuto!    Io non gli scendo incontro, io no. Mi metto là sul ciglio del colle  E aspetto gran tempo    e non mi pesa a lunga attesa.  E uscito... [Lire la suite]
Posté par ericaC à 19:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
02 avril 2014

Aux arbres penchés (extrait)

Comment saurait-il que l’une des ses branches est tout à coup devenue trop courte ou bien trop longue… et s’il est juste ou injuste, utile ou non, de porter du rose, plutôt que du blanc… ou de porter la vie à des feuilles, qui devront – tous les ans – gagner puis perdre leurs couleurs, et leur allure… et se quittant, le quitter ? (Emeric de Monteynard, Aux arbres penchés, L'arbre à paroles, 2006, p. 85)  
Posté par ericaC à 21:32 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
22 mars 2014

Jour de printemps à Beauvilliers

À Roland et à Tonton Bob Jour de printemps à BeauvilliersPas comme les autres Si beau, si triste Malgré la lumière d'un ciel bleu vif Comme tes yeux Et tant de fleurs blanchesNoces d'amours infinies Laisse les mots et le silenceT'entourer de tout l'amour du monde Hommages empreints d'émotiondits par tes amis, ta famille,Imagine un voilier passant à l'horizon Ma liberté,qui est Ta Liberté pour l'Éternité Pour aller n'importe où Pour aller jusqu'au bout Des chemins de fortune Pour « aimer jusqu'au... [Lire la suite]
22 mars 2014

Comme un soleil, comme une éclaircie (Michel Fugain)

Pour Tonton Bob Comme un soleil, comme une éclaircieComme une fleur que l'on cueille entre les ortiesIl doit venir, comme vient le beau tempsIl doit venir comme vient le printempsDemandez-moi tout ce que vous voulezEt sans regrets je vous le donneMais dites-moi où je le trouveraiCelui qui comprendra, celui qui me dira"Où que tu ailles je vais avec toiQuel que soit le chemin, je te suis pas à pas"Et s'il m'arrivait alors de tomberC'est lui qui me relèverait{au Refrain}Demandez-moi tout ce que vous voulezDe ne plus... [Lire la suite]