Comment saurait-il que l’une des ses branches est tout à coup devenue trop courte ou bien trop longue… et s’il est juste ou injuste, utile ou non, de porter du rose, plutôt que du blanc… ou de porter la vie à des feuilles, qui devront – tous les ans – gagner puis perdre leurs couleurs, et leur allure… et se quittant, le quitter ?

(Emeric de Monteynard, Aux arbres penchés, L'arbre à paroles, 2006, p. 85)

 

arbre en fleurs rose st gratien 1