"QUAND TU ATTENDS AVEC IMPATIENCE LA VENUE D'UN AMI,
NE PRENDS PAS LES BATTEMENTS DE TON COEUR
POUR LE BRUIT DES SABOTS DE SON CHEVAL" (Proverbe chinois)

(cité dans : Henri Broch, Le paranormal, ed. du Seuil, 1985, p. 41)