« A celui qui aura persévéré jusqu’au bout, je remettrai un caillou blanc sur lequel est écrit un nom nouveau que nul ne connaît sinon celui qui le reçoit1

 

 

 

 

 

358___23

 


Frère Éric, de Taizé

(Genève, Suisse, 23.12.1925-17.10.2007)*

Frère de Taizé. Peintre, illustrateur, écrivain.

 

23

décembre

 

 

 

358/8

 

 

Éric de Saussure a fait des études à Genève, Paris, et à Florence (Académie des Beaux-Arts). En 1949, il entre dans la Communauté de Taizé, c’est pourquoi il est également connu sous le nom de Frère Éric. Il a beaucoup voyagé en Afrique (1955-60) et a vécu à New York (à partir de 1978). Il s’est plus particulièrement occupé d’enfants et d’adolescents en difficulté. Il a dirigé un atelier d’art-thérapie en Suisse (1989). Mettant toute sa vie son talent d’artiste au service de la foi, il maîtrise plusieurs techniques : vitraux (sur les 5 continents), icônes, eaux-fortes, aquarelles, huiles. Ses œuvres ont fait l’objet de plusieurs expositions. Il a réalisé des vitraux et des peintures murales dans plusieurs pays, France (Cîteaux), Suisse, Allemagne, Etats-Unis, Canada. Frère Éric est également l’auteur et souvent l’illustrateur de livres pour enfants, dont La Bible illustrée, éditée en douze langues, Les Oiseaux d’Irlenuit, Les Fumées de Manhattan, La Grande bataille de Central Park, Nada et le caillou blanc, Le Musée des clones, La haute demeure (bande dessinée).

 

Son parcours artistique est intimement lié à son évolution spirituelle : « Peu à peu, il entre dans le ‘Nuage d’inconnaissance’ et sa peinture devient de plus en plus abstraite, de plus en plus immatérielle. » Ses œuvres « manifestent ce transfert intégral d’un art qui a passé de la figuration à une forme de communication proche du ‘Nada’ de Saint-Jean-de-la-Croix.  Cette peinture s’adresse plus à l’esprit qu’à l’œil. Sa quasi monochromie nous laisse tout d’abord perplexe, puis peu à peu, l’énigme devient porteuse d’illumination et nous percevons ce message indicible, d’une âme qui aspire à la lumière tout en étant consciente, que cette lumière n’est jamais définitivement atteinte. Si le sujet a disparu, la couleur n’en est devenue que plus vivante et expressive2. »

 

 

 

358 - 23

La tombe de Frère Eric à Taizé,

photo Erica (Nathalie Cousin), 11 août 2012

 

 

 

 

 

*Date, documents et photo aimablement communiquées par Frère Éric, lettre du 30.06.03. Voir aussi http://perso.wanadoo.fr/jean-benedict.de.saussure  . Date de décès : 
http://www.gen-gen.ch/p.aspx?a=20&P=471&IndID=36379&CheckCookie=1
1. Apocalypse, 2.17,cité dans Nada et le caillou blanc, La Joie de Lire, 1997, p. 117. 2 Charles Palfi, catalogue de l’exposition organisée par le Fonds Hertz à Genève, Musée de l’Athénée, 8-26 mars 1985. Voir aussi Frère Éric, de Taizé, Les Presses de Taizé, 2000. Remerciements à Frère Éric.

Autres anniversaires : Éric Levi [Eric Jacques Levisalles] (23.12.1955), pseud. Era, compositeur de musiques de films (Les visiteurs), de chansons et chanteur. Eric Blore (Londres, 23.12.1887-Hollywood, Californie, 2.03.1959)*, acteur, a joué dans des comédies musicales dont Shall We Dance (1937). (*http://www.imdb.com/name/nm0089314).

 

 

 

maj 21.08.2012