« Que les amateurs de poésie se donnent la peine d’entrer.
La clef est sur la porte1

257___13

Baron Éric de Haulleville

(Tervueren (ou Tervuren), province de Brabant, 13.09.1900-
Saint-Paul-de-Vence, Alpes-Maritimes, 20.03.1941)*

 

Éric de Haulleville est issu d’une famille d’origine belge aisée. Son père, Alphonse de Haulleville, était conservateur du Musée du Congo belge de Tervueren (devenu en 1960 Musée royal de l'Afrique centrale). Éric de Haulleville suivit des études de droit à l’Université de Bruxelles où il se lia d’amitié avec le poète Odilon-Jean Périer. Celui-ci le présenta en 1920 à Franz Hellens, responsable de la revue et des éditions Le Disque vert. En 1923, Éric de Hauleville publia chez cet éditeur son premier « livre poétique » : Dénouement, illustré d’un calligramme de O.-J. Périer.

En 1928, Éric de Hauleville vint s’installer à Paris. Un temps marchand de tableaux à la Galerie Pierre. Très apprécié de ses amis, il fut en contact avec Jean Cocteau et les dadaïstes, Christian Bérard, Max Jacob, Georges Neveux, etc.

 

 

 

En 1930, Éric de Hauleville publia aux Éditions de la Montagne Le Genre épique curieusement sous-titré « autobiographie ». Il y évoque en exergue Odilon-Jean Périer mort en 1928 âgé d’à peine 27 ans.

 

« C’était dans un pays lointain déjà, une contrée où nous n’irons plus
Te souviens-tu, les oiseaux n’avaient pas d’ailes tant l’air était léger
La vie jeune se levait d’entre les trèfles du matin
Sur le ciel de cuivre se gravaient
Les désirs, les projets, l’amitié, les rêves
Tu es mort Jean Périer
Ta voix immobile a pris le son grave et hautain de l’éternité
Les hommes ne t’ont pas connu
Nous marchons en silence sur la Terre où nous ne sommes
pas »

 

En 1934, Éric de Hauleville fait paraître Le Voyage aux îles Galapagos (Les Cahiers du Sud). La même année, il retourna à Bruxelles, se maria. Il mourut prématurément en 1941 à Saint-Paul-de-Vence, laissant plusieurs oeuvres en projet qui apparemment n’ont pas été publiées : La fourmi métaphysique, Le testament d’un condamné à mort (indiquées comme « à paraître » dans Le Genre épique).

 

Injustement oublié, les oeuvres d'Éric de Hauleville ont fait l'objet d'une réédition en 1993. (Tandis que celles d'O.-J. Périer ont été rééditées chez plusieurs éditeurs depuis 1989).

 

Apres la mort d'Éric de Hauleville à Saint-Paul-de-Vence, sa femme, Rose, se remaria avec un Americain et avant la fin de la guerre émigra aux USA pour vivre près de sa sœur Maria Nys – épouse d’ Aldous Huxley.

 

Après avoir partagé une maison à Los Angeles avec la chanteuse noire Lena Horne, Rose suivit Aldous Huxley et Maria dans le désert au Sud de la Californie où Aldous Huxley écrivit sa seule histoire pour enfants : The Crows of Pearblossm (récemment publiée en France2) pour Olivia Mélusine, fille unique d'Éric de Hauleville3.

 

photo_d_Olivia_pour_le_blog

Olivia de Haulleville at Mt. Shasta (Northern California)

 

Olivia de Haulleville a écrit son autobiographie : The fairy's tale : an autobiography, éditée pour la première fois en 1983 et dédiée aux lamas tibétains et aux musiciens balinais.

 

Documents : Éric de Hauleville, "Lettre sur le suicide", Le disque vert, 13 nov.  1924.

Bibliogr. : (dernière éd.) : Haulleville, Éric de, Dénoûment, Livre poétique - Le genre épique, Autobiographie - Le voyage aux îles Galapagos - L'anneau des années - L'abîme - In memoriam, Le Cri, Édition, Bruxelles, coll. "Les Évadés de l'Oubli", 1993. Couv ill. : calligramme d'Odilon-Jean Périer. 506 p. (épuisé)

 

 

 

 

 


 

* Notice réd. partiellement d’après Laffont Bompiani, Le nouveau dictionnaire des auteurs de tous les temps et de tous les pays, R. Laffont, Bouquins, 1994, vol. II. 1. Dénoûement, p. 5. 2. Cf. Les corbeaux de Pearblossom, trad. Anne Krief, Gallimard Jeunesse, 2005. 3. Plus tard, Olivia de Haulleville, se révéla être une grande voyageuse, Elle parcourut l’Inde, le Népal, le Japon, Java… Elle fit de longs voyages dans le désert des Mojaves au Sud de la Californie. En permanente quête spirituelle, elle exerça en tant que consultante en holistique. Sincères remerciements à Olivia de Haulleville pour toutes les informations qu’elle a bien voulu nous divulguer. Photo aimablement communiquée par Olivia de Haulleville et reproduite avec son autorisation. Reproduction interdite sans autorisation préalable. Email : yuccavalley711@gmail.com D.R. Article « Hi-Desert Star »  : http://www.hidesertstar.com/articles/2007/06/23/features/feature1.prt

 

--------------------------------------------------------------------------------------

Autres anniversaires : Éric Bonheur (Fort-de-France, Martinique, 13.09.1962)*,
guitariste et compositeur martiniquais.../... Eric Juaneda (13.09.1968)*, photographe. (*
http://eric.juaneda.com). Erik Edward (Erik) Pape (Roosendaal en Nispen, 13.09.1942)*, artiste néerlandais, aquarelles… (*cf. P.M.J. Jacobs, Beeldend Nederland biographisch handboek,
Tilburg, Uitgeveriij drs P.M.J. Jacobs, 1993)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

maj 3.12.09

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir ci-dessous la version anglaise de cette page