« Sometimes I’m happy. »

 

 

 


Éric Luter

(Saint-Mandé, 3.02.1953)*

Trompettiste et chanteur français.

 

3

février

 

 

34/332

 

Fils du clarinettiste Claude Luter, Éric Luter débuta dans le jazz au banjo, aux côtés d’Olivier Franc et de Daniel Huck. Parallèlement, il étudia la trompette avec Robert Pichereau. Il joua pendant dix ans du jazz Nouvelle-Orléans dans le Cyril Jazz band, puis fonda le groupe vocal Triocéphale spécialisé dans la chanson swing française (Trénet, Salvador, Vian), avec lequel il enregistra 4 CD : Swing pour Trénet, Chante le Swing, Chansons d’enfance couleur Jazz et Route Paris Nice. Il a également enregistré avec son quartet un CD Sometimes I’m happy, commecrooner dans un répertoire de standards. Éric Luter se produit régulièrement dans les clubs de Jazz clubs parisiens (Petit Journal, Caveau de la Huchette) et a joué dans de nombreux festivals (Marciac, Montauban, Monségur, St-Leu-la-Forêt, Hinx, Sancy Snow Jazz, Mégève, St Raphaël, Valence en jazz, Festival de Marne). Il s’inspire de trompettes tel que Tommy Ladnier, Mugsy Spanier et Bill Coleman et chante dans un style à mi-chemin entre Louis Armstrong et Nat King Cole. Vieil habitué de Royan, il débuta avec Jean Dufour en 1979 devant le Crédit Lyonnais puis fit de nombreuses saisons « Chez Bob » à Saint-Palais, au « Yachtman » sur le port de Plaisance de Royan, au « Vin et à la bière » à la Palmyre, au « Régent » à Royan... Il a participé au premier festival « très Royan très Jazz » en août 2000, il joue régulièrement au «Trident Thyrse » avec son orchestre d’amis royannais sous la direction d’Agnès Loustau « qui s’y frotte typique1 ».

 

Discogr. : Sometimes I’m happy. Swing pour Trénet. Chante le Swing,. Chansons d’enfance couleur Jazz. Route Paris Nice.

 

 

 

 

 


21_________________

22_________________

23_________________

24_________________

  1_________________

  2_________________

  3_________________

  4_________________

  5_________________

  6_________________

 

* Date aimablement communiquée par Éric Luter, courrier reçu le 17.06.03. 1. cf. site http://www.c-royan.com Remerciements à Éric Luter.